La camomille allemande

camomille

Camomille allemande – Matricaria recutita

Famille : Astéracées

On utilise principalement les fleurs de camomilles en herboristerie et phytothérapie.

La camomille est une plante qu’on connait tous – et qu’on ne connait pas vraiment. Bien sûr, son effet sur les nerfs n’est plus à prouver, mais il s’agit d’une plante qui nous offre beaucoup plus que sa belle action sur le système nerveux. Voici un résumé :

*Antibactérienne, antifongique et antiseptique

*Anti-inflammatoire

*Antispasmodique

*Cholérétique (augmente la sécretion billiaire)

*Cicatrisante

*Digestive

*Emménagogue (supporte le cycle menstruel)

 

Il est important de savoir qu’il existe plusieurs sortes de camomille – certaines sont utilisées pour leurs effets médicinaux, par exemple la camomille romaine (Chamamelum nobile) ou encore la grande camomille (Tanacetum parthenium). On leur retrouve plusieurs propriétés similaires, par exemple ses effets antispasmodiques, mais il est toujours important de s’assurer qu’on obtient bien la camomille qui fera le travail qu’on recherche – surtout si on ne nous la présente que comme la « camomille ». Au Québec, la camomille allemande – que vous rencontrerez parfois sous le nom de matricaire – pousse plus facilement que ses deux sœurs. Il existe aussi des sortes de camomille qu’il faut éviter pour l’usage médicinal – par exemple la camomille des chiens (Anthemis cotula) et la matricaire maritime (Matricaria maritima). Ces deux derniers exemples ne sont pas des plantes que vous rencontrerez cependant dans les concoctions vendues sur le marché.

Ce qui a valu à la camomille sa grande popularité, ce sont ses effets sur les nerfs. Sédative et nervine, elle est l’alliée du système nerveux qui subit une pression quotidienne, en plus de pouvoir être utilisé autant par les petits que par les grands. Elle ne provoque pas de dépendance, on la recommanderait même pour cesser de fumer. En interne ou en externe, la camomille est un excellent moyen de terminer une longue journée.

La camomille ne supporte pas seulement cependant un esprit fatigué – étant une véritable alliée pour nous, elle aide aussi notre corps à se remettre de ses blessures. Par exemple, l’huile de camomille est cicatrisante, mais elle aide également pour les courbatures, entorses, ecchymoses, et a même été utilisé dans des cas de gangrène. La camomille est une aide splendide pour le système tégumentaire : elle hydrate les peaux sèches et calme les peaux irritées.  Au niveau des produits de beauté, il n’est pas rare de la voir comme ingrédient dans certains shampoings, car elle offre des reflets blonds aux cheveux.

Un autre système de prédilection pour la camomille, c’est celui de la digestion. Si vous souffrez de gaz ou de ballonnements, ses effets carminatifs sauront apaiser votre estomac irrité. On recommande de frotter de l’huile ou de l’extrait de camomille sur les ventres des bébés pour calmer les gaz. Toutes les conditions nerveuses qui passent par l’estomac, pour les gens qui y ressentent particulièrement leurs émotions, se verront aussi apaisés par la camomille. La camomille supporte généralement le processus de digestion, surtout pour un système au ralentit – il n’est donc pas nécessaire d’avoir un trouble spécifique pour l’utiliser.

Une femme qui éprouve des difficultés avec son cycle menstruel pourrait se voir aider par la camomille, par exemple si elle souffre d’aménorrhée (perte des règles), comme il s’agit d’un léger stimulant utérin, ou encore de crampes, comme elle est antispasmodique.

Une mise en garde cependant : quoique la camomille soit sans danger pour la majorité des gens, certaines personnes éprouvent des réactions allergiques à son contact, dues à ses lactones sesquiterpéniques. On retrouve ces lactones principalement chez la famille des Astéracées, il faut donc user de grande prudence si vous avez déjà eu des réactions allergiques au contact d’une plante de cette grande famille.

La camomille donc est une plante, comme beaucoup d’autres, qui vaut la peine d’être redécouverte pour ce qu’elle est vraiment : une merveilleuse et fidèle alliée pour tous.

Sources :

LABERGE, Danièle. Camomille allemande. Herbotheque, 2010. 52 p., ISBN 978-2-89486-208-7

SAINT-LAURENT, Agnès et Al. Médecines de la nature, Sélection Reader’s Digest, 2015. 351 p., ISBN 978-2-92438-234-9

SCHAFFNER, Willi. Les plantes médicinales et leurs propriétés : manuel d’herboristerie, Delachaux et Niestlé, 1993. 215 p., ISBN 3-905039-16-1

HOWARD, A.B. Les extraits d’herbes. La Bécassine Bleue, 1984.204p., ISBN 2-9800301-0-4

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s